Atelier femmes Asperger

avec Véronique GOUSSE; psychologue clinicienne, docteur en psychologie

                      Toute demande d'information lors de l'inscription doit être faite auprès du siège de l'association (ne pas contacter les intervenants directement).

Espace d’échanges et de discussion pour les femmes

ayant eu, ou étant en cours, de diagnostic d’un syndrome d’Asperger (TSA)

 

L’association Asperger Amitié propose depuis plus de trois ans l’atelier pour les femmes Asperger. En effet être une femme et être porteuse de ce syndrome ne va pas forcément de soi, étant donné que ce trouble est plus souvent diagnostiqué chez les hommes que chez les femmes. Bien sur la prévalence (nombre de cas diagnostiqués) est en faveur des hommes, mais il existe aussi une méconnaissance ou une résignation chez certaines femmes qui les poussent soit à avoir fait un diagnostic plus tardivement, soit à ne pas parler de ce diagnostic ; le mal être peut donc être plus important.

Actuellement, les personnes porteuses d’un syndrome d’Asperger sont mieux reconnues du grand public ; les médias et les associations tendent à en parler plus ouvertement. Mais les femmes sont moins enclines à dévoiler ce problème, peut-être aussi parce qu’elles ont appris à « faire avec » au plan social.

 

Atelier Femmes Asperger continue avec Véronique Goussé, psychologue, docteur en psychologie, ayant une expérience tant théorique que clinique de plus de 18 ans, dans les services spécialisés sur les TSA (R. Debré et A. Chenevier – Centres Experts Asperger), et en formation auprès des professionnels de santé et des parents. Psychologue en libéral, elle travaille désormais en recherche au sein de l’équipe clinique de Robert Debré sur le dépistage précoce et anime fréquemment des formations sur le diagnostic dans les TSA, la bientraitance et les stratégies éducatives des personnes atteintes en institutions, dans un organisme de formation (EDI Formation).

 

Cet atelier se veut un lieu d’échange autour d’expériences communes, à partager par des femmes qui vivent un quotidien qui se ressemblent.

Les relations amicales, amoureuses seront abordées. De même une spécialiste en sexologie sera invitée dans le courant de l'année. Une séance pour parler des difficultés de couple parfois vécues. Le travail et les relations entre collègues qu’il implique seront discutés. Des solutions seront proposées, sans que cet atelier remplace les ateliers d’habiletés sociales ni les thérapies avec des professionnels.

 

Fiche d'inscription 2018-2019
Atelier Femmes Asperger 2018-2019.pdf
Document Adobe Acrobat 387.8 KB

Atelier femmes Asperger et Traumatisme(s)

avec Véronique GOUSSE; psychologue clinicienne, docteur en psychologie

 Toute demande d'information lors de l'inscription doit être faite auprès du siège de l'association (ne pas contacter les intervenants directement).

 

 La notion de maltraitance, dans le sens de harcèlements subis à l’école "bullying" envers les personnes porteuses d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) est relativement bien connue. Des articles dans des revues scientifiques [1] montrent en effet que les jeunes avec TSA ont un risque accru de 3 à 4 fois supérieur à celui de leurs pairs non atteints de handicap(s) d’être maltraités durant leur enfance. Ces maltraitances induisent de la souffrance, de la culpabilité et une incompréhension pouvant mener à la survenue d’autres situations identiques et également problématiques.

 

Cet atelier se propose d’aborder le pourquoi de ce risque accru, notamment dû à un style cognitif atypique que l’on appelle « atypique ». Il est en effet indéniable que des difficultés liées à la compréhension des contextes et codes sociaux existent et sont invalidantes dans les TSA. Cette spécificité cognitive, liée à une difficulté souvent importante, à comprendre les situations sociales, mettent à mal les personnes avec TSA qui ne comprennent pas ou ne peuvent pas répondre à des discours ou actes traitant l’implicite.

 

L’objectif de ce nouvel atelier au sein de l’Association Asperger Amitié est donc d’échanger des informations pratiques et d’apporter une écoute attentive et chaleureuse sur le fait que les femmes avec TSA (mais aussi de TDA-H, comme le montre l’article cité) soient plus exposées aux violences physiques et verbales que celles souffrant d’un autre type de handicap. Notre groupe ne se veut pas « thérapeutique », mais un soutien et une écoute peuvent y être trouvés.

 

[1] Maïano C, Normand CL, Salvas MC, Moullec G, Aimé A. Prevalence of school bullying among youth with autism spectrum disorders: a systematic eeview and meta-analysis. Autism Res. 2016; 9(6): 601–15.

Fiche d'inscription Atelier Femmes Asperger et Traumatisme(s) 2018-2019
Atelier Femmes Asperger et Traumatisme 2
Document Adobe Acrobat 486.8 KB